Présentation de l’activité Théâtre

L’atelier théâtre a vu le jour en septembre en 2006, les premiers textes joués ont été écrits par les résidents au cours de l’atelier écriture. La première représentation, plutôt considérée comme une présentation de travaux, a eu lieu en janvier 2007, au F.A.M. de l’Orval, à l’occasion des vœux de nouvelle année. Depuis, les comédiens qui constituent cette troupe se sont baptisés la compagnie « Marche et Roule ».
Ils se sont produits à diverses occasions, tant au F.A.M. de L’Orval, qu’à l’extérieur. Ainsi, la troupe a joué à deux reprises à la salle des fête de Cormant sur invitation de l’association «les Amis de Cormant», à l’A.P.I.S. de sens, elle a participé deux fois au festival «Hand’y art» et a joué à la salle des fête de sens. Un partenariat avec le lycée de Sainte-Colombe a également permis à la troupe de se produire à la salle des fêtes de Saint-Denis-les-sens, ainsi que dans l’enceinte de l’établissement, avec comme partenaires de scène des élèves de BEP dans le cadre de leur stage. La troupe s’est également produite au C.C.A.S de Serbonnes et dernièrement à la salle des fêtes de Villeneuve la Guyard .Tout au long de ces sept années, le spectacle a sans cesse évolué et a dû s’adapter du fait des départs de certains et de l’arrivée de nouveaux comédiens.
La dernière création « La danse des lettres, la valse des mots » a vu le jour en 2012. Le thème « la rencontre » a été proposée par les comédiens. Partis de rien, au fur et à mesure des semaines, grâce aux idées et aux propositions des uns et des autres, des textes se sont construits afin d’aboutir à ce spectacle qui tient compte de la singularité de tous. Au total, actuellement 9 comédiens sont sur scène. Des éléments vidéos et audios viennent compléter le jeu scénique.
Le théâtre, avant tout un lieu d’échange, de rencontre et de partage donne la possibilité de se mettre en « je », de se rendre acteur dans un espace cadrant et bienveillant. Il vise à renforcer les capacités de l’individu dans un contexte créatif en sachant qu’en atelier le but n’est pas forcément d’avoir d’objectifs immédiats. « Ce n’est donc pas l’égo qui se développe chez le comédien, mais l’estime de soi, le meilleur système immunitaire de la conscience qui soi. » Walter Orioli

Sandrine Vonin – Art-thérapeute, responsable de l’atelier théâtre.

Article Théâtre

Représentation du samedi 19 octobre 2013

 

Print Friendly